NOUS CONTACTER
02 99 98 31 33
CLIQUEZ POUR PLUS D'INFOS

Valeurs

LES VALEURS FONDAMENTALES DE L’ETABLISSEMENT

  • Les 4 grandes valeurs institutionnelles du CHMB sont :

Respect – Professionnalisme – Travail en équipe – Dynamisme

Le respect est une valeur commune à beaucoup d’organisations du secteur de la santé. Le professionnalisme, le travail en équipes et le dynamisme sont des valeurs plus spécifiques au CHMB.

Le respect défini comme le sentiment de considération vis-à-vis du patient, entre professionnels et à l’égard de l’institution.

Vis-à-vis du patient ce respect exige que le professionnel de santé honore le contrat moral qui le lie au patient, en le considérant dans toutes ses prérogatives d’être humain, comme il s’y est engagé en signant la charte de bientraitance du CHMB. Respecter la dignité d’un patient, c’est reconnaître sa singularité, le soigner avec considération et dévouement, lui apporter le soutien psychologique qui lui est nécessaire et c’est aussi savoir l’accompagner au terme de sa vie.

Entre professionnels, le respect se définit par des rapports empreints de confraternité entre tous les hospitaliers.

A l’égard de l’institution, le Centre Hospitalier est un lieu de soins et l’outil de travail des hospitaliers. Dès lors, ceux-ci le respectent en interne comme à l’extérieur, en application du règlement intérieur du CHMB, quels que soient les moyens de communication utilisés.

Les valeurs pour lesquelles nous voulons travailler sur la base du respect sont :

Le professionnalisme du personnel à travers l’efficacité de chacun dans son métier, lequel est entretenu par des compétences enrichies régulièrement grâce aux formations proposées par l’établissement.

Au-delà des compétences, le professionnalisme de l’ensemble du personnel du CHMB se traduit par le respect de ses engagements éthiques contribuant à la qualité de la relation avec l’usager : compassion et empathie, intégrité et honnêteté, altruisme, écoute et confidentialité.

Il s’agit par exemple pour les soignants de faire l’expérience du point de vue du patient en « se mettant à sa place », mais aussi de porter une attention constante aux bonnes pratiques professionnelles et refuser de violer les règles de déontologie.

Le travail en équipe de l’ensemble des professionnels du CHMB fait l’objet d’un effort permanent de chacun et repose sur la bonne organisation de l’établissement. La collaboration des agents revêt un enjeu essentiel car, à l’instar du professionnalisme, cela permet d’améliorer la sécurité des patients.

Dans cette optique, les équipes ont donc besoin de communiquer correctement afin d’instaurer avec les usagers et leurs collègues des liens de confiance, de disponibilité, de partage, de reconnaissance dans un esprit de collégialité, d’équité, de solidarité.

Du point de vue du personnel soignant, cela consiste par exemple à s’assurer lors d’un changement d’équipe de la bonne transmission des informations afin de garantir la continuité des soins, toujours au service de l’usager.

Le dynamisme est une valeur forte du CHMB qui, depuis plus de 5 ans, a largement démontré sa capacité à être à l’initiative de nouveaux projets, à s’adapter au changement, mais aussi à réagir et à s’adapter aux évolutions et évènements. L’énergie de l’établissement et de son personnel repose sur sa créativité, son enthousiasme et sa détermination à s’assurer un avenir pérenne dans l’intérêt de la population du territoire. L’établissement n’a pas hésité en effet à innover dès 2012 en fusionnant les hôpitaux locaux d’Antrain et de Maen Roch, et continue depuis sur cette dynamique dans une logique de développement du parcours de santé sur le territoire local et de mutualisation des moyens au sein de la direction commune.*

Les valeurs spécifiques à la prise en soins et à l’accompagnement des usagers  

Engagé dans une démarche globale de prise en soins et d’accompagnement du patient, de l’usager et de l’accueil de l’entourage, le CHMB s’est fortement engagé dans le développement d’une culture de bientraitance à travers la démarche Humanitude, le respect des droits et libertés de la personne, son écoute et ses besoins tout en prévenant la maltraitance.

La culture de bientraitance au travers de la démarche Humanitude

Depuis 2007, le CHMB s’est attaché à déployer une culture de bientraitance dans l’ensemble de ses services, qu’ils soient sanitaires ou médico-sociaux, par l’intermédiaire de la démarche Humanitude.

Socle commun aux professionnels soignants et non soignants, la démarche Humanitude est appréhendée comme un moyen de prendre en considération l’usager dans son humanité et sa singularité, d’interroger ses pratiques professionnelles au quotidien et de mettre du sens sur l’action de chacun.

La prévention de la maltraitance

La bientraitance n’est jamais acquise, cela suppose au contraire un travail collectif et une remise en cause constante. Pour ce faire, l’établissement a formé l’intégralité de son personnel à la prévention de la maltraitance et traite le sujet de manière continue grâce au suivi assuré par le comité de pilotage, à la mise en œuvre des actions par la cellule opérationnelle et à la mission de veille et de conseils réalisée par les référents en bientraitance. Et, en cas de problématique particulière identifiée, le personnel peut saisir le comité d’éthique de l’établissement afin que le collège d’experts apporte sa réflexion en vue de trouver une solution avec les équipes.

La démarche du CHMB en matière de bientraitance repose donc sur la formation et la sensibilisation, mais aussi sur le signalement des évènements indésirables. Axe majeur de la politique qualité, le signalement systématique des suspicions de cas de maltraitance vise à la fois l’ensemble du personnel mais aussi les usagers, avec la mise à disposition de formulaires de signalement spécialement dédiés. De même, la prise en compte par l’établissement des réclamations formulées par les patients, les résidents et leurs familles permet d’engager des actions d’amélioration. Associé au questionnaire de satisfaction, le déploiement de la Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQ-PC) et des Conseils de la Vie Sociale (CVS) favorise la capacité d’expression des usagers du CHMB afin de promouvoir l’autonomie et le respect de leurs attentes et besoins.

Chaque professionnel de l’établissement s’engage auprès du patient, du résident et de ses proches, à respecter les principes de bientraitance suivants :

  •  La communication : une relation de qualité doit s’établir avec chaque patient ou résident et sa famille.
  •  L’observation : une réponse doit être apportée à chaque besoin, exprimé ou non.
  •  L’écoute : chaque dimension du soin physique, psychologique, social doit être satisfaite
  •      La participation : le patient ou résident doit être acteur autant que possible pour une prise en  charge  individualisée
  •  Le respect : la prise en charge doit être adaptée à l’âge, aux croyances du patient ou résident, selon le principe d’égalité.

La promotion des droits des usagers

Tout usager accueilli dans un établissement public de santé bénéficie d’un certain nombre de droits tout au long de son séjour. Dans la mesure où « les droits sont d’autant mieux respectés qu’ils sont connus de ceux à qui ils bénéficient », le CHMB participe à leur diffusion à travers les livrets d’accueil, l’affichage, l’information du public et la sensibilisation du personnel.

Parmi ces droits, le personnel soignant est particulièrement attentif au soulagement de la douleur et s’attache à accompagner la personne avec dignité jusqu’au bout de sa vie.

La personne accueillie est traitée avec égard, dans le respect de ses croyances, de son intimité et de sa tranquillité.

Les informations transmises sur son état de santé sont transparentes, afin de lui permettre de consentir de façon libre et éclairée aux actes de soins.

Enfin, le CHMB s’attache à promouvoir le respect des libertés individuelles de chaque usager, et notamment la liberté d’interrompre son séjour s’il le souhaite et de s’exprimer à tout moment sur les conditions de sa prise en soins.

 

 

 

LA LUTTE CONTRE LA DOULEUR LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE – PROMOTION DE LA BIENTRAITANCE LA QUESTION DE L’ÉTHIQUE L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT
Un Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD), veille à la bonne formation et information de l’ensemble des acteurs quant à la prise en charge de la douleur. Chacun réagit de façon différente à la douleur, vous êtes le mieux placé pour la décrire. A tout moment, vous avez la possibilité d’exprimer l’importance de votre douleur grâce à une échelle spécifique permettant à l’équipe d’en identifier au mieux l’intensité et d’y apporter la meilleure réponse possible.contrat La volonté de préserver la bientraitance est inscrite dans l’établissement par le biais d’outils permettant aux soignants, familles et usagers de signaler des faits qu’ils estiment maltraitants

.handicape

triangleLa notion d’éthique est étudiée depuis longtemps, mais la loi du 4 mars 2002, relative aux droits des malades, ainsi que les exigences ont accéléré la constitution d’un groupe de travail « éthique» qui vise à amener chaque professionnel à développer sa réflexion et à exercer sa responsabilité éthique. Diabète, Maladies Cardiovasculaires, patient sous AVK
Vous présentez une de ces pathologies et vous vous interrogez sur votre traitement, votre alimentation, votre activité physique. Le Centre Hospitalier des Marches de Bretagne, en partenariat avec la MSA, vous propose de participer à des séances individuelles et/ou collectives pour répondre à vos besoins. Ces séances sont gratuites.
L’infirmière formée à l’évolution thérapeutique est à votre disposition au CHMB.

 

LES SOINS PALLIATIFS LA PRISE EN CHARGE ALIMENTATION ET LA NUTRITION LE RESPECT ET LA DIGNITÉ LE DEVELOPPEMENT DURABLE
Les soins palliatifs cherchent à donner à la personne malade, dans le respect de ses droits, une place centrale dans les décisions qui la concernent. Notre établissement dispose de lits identifiés en soins palliatifs, dans le service de Médecine. Certains professionnels sont titulaires d’un Diplôme Universitaire en Soins Palliatifs (médecin, infirmière, psychologue) et l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire est sensibilisée à la prise en soins et à l’accompagnement spécifique du patient et de sa famille.accompagnement Mieux prendre en compte la composante nutritionnelle de l’état de santé des personnes va bien au-delà du simple fait de proposer une prestation repas garantissant la couverture des besoins nutritionnels de chacun. Il s’agit aussi et avant tout de mettre l’accent sur le plaisir alimentaire en favorisant les plaisirs de la table (alimentation de bonne qualité, goût, texture adaptée, présentation) et en encourageant la socialisation à travers le partage (convivialité, repas à thème, produits du terroir, etc) et la transmission des savoirs et des traditions alimentaires.
Un Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN) veille à l’organisation de la politique hôtelière afin de mieux coordonner l’action des différents professionnels concernés et de conjuguer soin nutritionnel et plaisir alimentaire.
Toute personne malade a droit au respect de sa dignité. Le droit à la dignité est aujourd’hui un droit fondamental. Il est inscrit à l’article L. 1110-2 du Code de la Santé Publique.
Les professionnels de santé sont là pour écouter, soutenir, aider les patients et s’engagent envers chaque patient à respecter sa dignité.respect
« Se soucier de l’environnement, satisfaire nos besoins sans pour autant compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Favoriser le développement durable est un enjeu pour lequel le Centre Hospitalier des Marches de Bretagne s’engage.planete_verte Pour aller au-delà de la nécessité d’optimiser le tri des déchets, de privilégier les énergies renouvelables (panneaux solaires, chaudières bois), le Centre Hospitalier aspire  à mettre en place une stratégie de Développement Durable à l’échelle de l’hôpital. »