Tous les articles par dans benoit thiry

Parc Animalier

Le Parc fait en grande partie la notoriété du site CHMB VAL-COUESNON – TREMBLAY. Créé en 2004, le Parc Animalier de TREMBLAY a dès ses débuts opté pour un concept alliant faune, espaces naturels, respect de l’environnement & Culture. Unique, le Parc constitue en effet une agréable symbiose : s’y côtoient ses animaux, ses visiteurs & les garants de son bon fonctionnement dans un écosystème préservé. Sur un parcours de 800m, libre d’accès et gratuit, les 2 ha du Parc permettent à tous et chacun une bonne heure de balade. Structure institutionnelle, le projet a été réalisé par les soins de salariés et résidents du Foyer et via des ressources internes et externes. En imaginant l’ouverture large et originale d’un établissement d’hébergement social dédié aux PSH aux plus nombreux, le Foyer a su valoriser ses usagers, ses professionnels et ses partenaires. Le Parc est référencé sur le site Tourisme en Marches de Bretagne et sur le Petit Futé. Respect, Ouverture et Intégration sont les valeurs défendues au quotidien, qui contribuent à préserver l’état d’esprit de ce havre de paix. Le Parc est un lieu sensible qui permet d’accueillir chacun afin d’y profiter du meilleur de la Nature. Ecoresponsable, thérapeutique et convivial, le Parc a su au fil de l’eau, se réinterroger, s’adapter & s’amender, avec pour principales lignes de conduite : la mise à l’honneur des PSH & du Développement Durable. Ce qui a naturellement amené la direction de l’établissement à réfléchir et concevoir une Charte de l’écopâturage, tout en valorisant le projet et le déclinant sur ses différents sites. Reconnu pour l’intérêt et l’unicité de son concept, notamment sur la partie relative à l’écopâturage, qui a remporté le 1er prix national de la Bourse CAHPP en 2017, le Parc aborde une nouvelle étape majeure de son développement : il vise désormais la Labellisation Tourisme et Handicap – marque d’Etat Tourisme et Handicap. Durablement & de la façon la plus pertinente possible, il s’agit de rendre le lieu accessible à tous, dans une perspective de maintien de l’autonomie et une perspective intergénérationnelle.

Retrouvez notre Projet

Quel meilleur moyen de fêter ses 15 belles années d’existence qu’en relevant le challenge de la réfection sous un angle plus ambitieux encore ? Dans le souci de valoriser les PSH dans notre société, tout en respectant les valeurs jusqu’ici défendues, il s’agit d’asseoir le concept dans sa dimension de service rendu au Territoire – dimensions touristique, de loisirs, sociale, familiale…

LE PARC A REÇU LE 3ème PRIX DU CONCOURS NATIONAL HELIOSCOPE-GMF 2020.

WEB SERIE PARC ANIMALIER – EPISODE 1 – SEPTEMBRE 2020

Lecteur vidéo
00:00
01:12

Déj

Le parc animalier : Prix Hélioscope

Le parc animalier : Prix Hélioscope

La parc Animalier de Val-couesnon, aménagé dans le cadre d’un projet thérapeutique et dont le fonctionnement est assuré par les résidents  du foyer de vie de , a obtenu, le troisième Prix National Hélioscope-GMF qui récompense les établissements hospitaliers pour leur initiative au bénéfice des malades.

De nombreux animaux y sont présentés : chèvres naines, lamas, ânes de Roumanie, moutons de Jacob, vaches d’Écosse, oiseaux d’ornements…

Bravo aux Résidents et à l’équipe du Foyer de Vie Le Chemin des Iles !

 

le Parc animalier de Tremblay du Centre hospitalier des Marches de Bretagne a su concilier insertion thérapeutique et citoyenneté.

L’idée d’un parc animalier comme outil thérapeutique est originale. Le Foyer de vie Le Chemin des Îles du Centre hospitalier des Marches de Bretagne en a fait un axe majeur de sa politique de soins. Depuis 1985, cet établissement accompagne des personnes en situation de handicap mental ou déficients intellectuels dans leur vie sociale en mettant en place diverses activités notamment via des partenariats culturels et sociaux (mosaïque, vannerie, activités manuelles, horticulture…). 

Un projet participatif

Le Foyer qui accueille 75 hommes et femmes en hébergement complet ou en accueil de jour, a ainsi créé en 2004 le Parc animalier de Tremblay, un site écoresponsable, thérapeutique et convivial de 2 hectares, libre d’accès au public. Le projet a été conçu et réalisé par les salariés et résidents du Foyer. Une démarche participative qui a permis de valoriser l’implication des résidents, des professionnels et des partenaires extérieurs associés et de mettre en avant les nombreux atouts du Parc, à savoir la grande variété des animaux à découvrir et une promenade accessible à tout public sur un parcours d’environ 800 m.

Viser le label Tourisme et Handicaps

L’établissement a souhaité aller plus loin. Après avoir conçu une Charte de l’éco-pâturage, elle vise désormais la Labellisation Tourisme et Handicaps garantissant un accueil adapté pour les touristes en situation de handicap. Pour obtenir ce label, des améliorations s’imposaient. L’équipe du Parc et du Centre hospitalier, en partenariat avec les résidents, a donc proposé d’améliorer le cheminement du parc, de procéder à l’agrandissement des surfaces d’éco-pâturage ou encore de concevoir des allées supplémentaires. Le parc rend ainsi service au territoire à travers sa dimension touristique, de loisir, sociale, familiale…

Valoriser les personnes en situation de handicap

Sur le plan thérapeutique, le projet permet d’épauler les résidents du foyer sur le chemin de la citoyenneté avec une activité quotidienne valorisante qui leur redonne une place dans la société et un sentiment d’utilité. Parallèlement, en alliant découverte de la faune et des espaces naturels, respect de l’environnement et sensibilisation à la culture, le Centre hospitalier participe à une politique active en faveur du développement durable.
 

Le Jury du Prix Hélioscope-GMF 2020 a décerné le 3ème Prix au projet du Parc animalier de Tremblay porté par le Centre hospitalier des Marches de Bretagne qui incarne et défend des valeurs de respect, d’ouverture et d’intégration.

 

Retrouver tous les lauréats du Prix Hélioscope-GMF.

Lutte contre la denutrition

La dénutrition touche plus de 2 millions de personnes en France. Elle concerne 20 à 40% des personnes hospitalisées et pourtant elle reste une pathologie méconnue et très souvent sous diagnostiquée ce qui constitue un obstacle à une prise en charge précoce, gage d’efficacité.

 

Le CH des Marches de Bretagne est, depuis plus de 15 ans, engagé dans la lutte contre la dénutrition et fut l’un des premiers établissements bretons à se doter d’un Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN) pour piloter sa politique hôtelière et défendre l’alimentation comme un soin à part entière.

C’est donc tout naturellement qu’il participe à la Semaine Nationale de Lutte Contre la Dénutrition (du 12 au 20 novembre 2021) et organise plusieurs actions de sensibilisation sur certains de ses sites :

  • Communication sur la prestation repas enrichie élaborée par les équipes de cuisine de Val Couesnon et de Maen Roch, (voir la FICHE INFORMATION DIETETIQUE)
  • Formation au dépistage et à la prévention de la dénutrition à domicile pour l’équipe SSIAD de Val Couesnon,
  • Sensibilisation à l’importance de l’instant repas et de son environnement sur St Georges de Reintembault,
  • Analyse des pratiques sur le dépistage et le diagnostic de la dénutrition chez l’adulte auprès des professionnels des services sanitaires du Val Couesnon (du 17 novembre au 1er décembre 2021) en partenariat avec le GCS-CAPPS Bretagne

Mieux nourrir pour mieux soigner !

https://www.luttecontreladenutrition.fr/

Démarrage des travaux sur la cuisine du site de Saint-Georges-de-Reintembault (CHMB)

Démarrage des travaux sur la cuisine du site de Saint-Georges-de-Reintembault (CHMB)

 

Le mois de Juin 2021 est marqué par le démarrage des travaux de rénovation de la cuisine du Centre Hospitalier des Marches de Bretagne sur son site de Saint-Georges-de-Reintembault (35420).

Ces travaux vont permettre d’améliorer la qualité des prestations offertes aux 110 résidents du site et les conditions de travail du personnel, grâce à une rénovation totale des locaux et un renouvellement des équipements.

Les travaux d’un montant de 1 097 398 €  devraient se dérouler sur une période de 14 mois. 

L’équipe médicale du CHMB se renforce avec la venue de deux jeunes médecins.

L’équipe médicale du CHMB se renforce avec la venue de deux jeunes médecins.

C’est après un début de carrière dans la région bordelaise que le Dr Caroline LEBOUC (à droite) et le Dr Sophie MEURISSE (à gauche) ont fait le choix de poser leurs valises en Ille et Vilaine et de venir rejoindre les rangs du CHMB.

Au de-là des atouts de notre belle région et de ses environs, les deux médecins avaient pour principales volontés d’exercer dans un établissement à taille humaine et de pouvoir travailler en équipe.

Arrivée en novembre pour Dr LEBOUC et en mars pour Dr MEURISSE, ce binôme médical semble déjà être parfaitement intégré au sein du service de SSR Spécialisés (locomoteur et neurologie). L’approche pluriprofessionnelle et le dynamisme de l’équipe avec laquelle elles travaillent apparait à leurs yeux comme un atout et une source de motivation supplémentaire. Elles ont le sentiment qu’il est possible de réaliser collectivement de nouvelles choses.

Impliquées au cœur du projet de reconstruction du pôle de rééducation et du projet d’établissement avec les autres médecins, cette première année au CHMB promet d’être riche en expériences.